S'identifier - Contact

Inkan ou Hanko

Par Christine • DES IMAGES ET DES MOTS • Samedi 18/08/2012 • 0 commentaires  • Lu 2929 fois

Mots-clés :


 
 
Au Japon, pour signer contrats et autres documents officiels, on utilise un inkan en lieu et place de la signature.

Voici le mien :   Il s'agit de mon pseudo Liloo


Inkan (印鑑, inkan, qui est le terme le plus général) ou hanko (判子, hanko) est le mot japonais désignant le sceau utilisé au Japon (à l'instar de la Chine), que ce soit par les particuliers ou les entreprises, pour signer, valider tout type de document ou , ou correspondance (personnelle ou administrative). 
 
La première apparition du sceau au Japon remonte à l'an 57 : c'est un hanko en or massif, appartenant à l'Empereur. Tout d'abord en , seuls l'Empereur et ses vassaux les plus fidèles détenaient des hanko, car ils étaient un de l'autorité de l'Empereur. Les nobles commencèrent à utiliser leur propre hanko après 750, et les samurai reprirent cet usage au cours du Moyen Âge.
 
De nos jours (2008), au Japon, il est possible de faire authentifier et enregistrer son hanko par des services administratifs, pour s'en servir ensuite de façon officielle pour signer tous types de documents. En règle générale, c'est de l' de rouge qui est utilisée pour encrer le hanko.
 
Le hanko peut être en différents matériaux : bois, pierre, corne de buffle, et à différents prix. Des magasins lui sont spécialement dédiés. Le de la « signature » obtenue peut être ovale, rond, ou carré et de toutes dimensions.
Un bon exemple de hanko se trouve sur les billets de banque du Japon. ou sur des estampes japonaises.

 
De façon plus précise, il existe aujourd'hui au Japon quatre types de sceaux personnels, qui, par ordre décroissant de formalisme : Jitsu in, Ginko in, Mitome in, et Gago in.
Le Jitsu in (実印) est un sceau enregistré officiellement. Un tel sceau est nécessaire pour conclure des affaires ou toute autre activité importante ou entrainant un engagement juridique : achat d'une voiture, d'un terrain, mariage...
 
Un Ginko in (銀行印) est utilisé spécifiquement pour la banque (ginko veut dire « banque »). Le relevé des transactions bancaires d'une personne contient une originale du ginko de cette personne, à côté du sceau d'un employé de la banque. Les règles concernant la taille et la du ginko peuvent varier d'une banque à l'autre ; en général, le ginko doit comprendre le nom japonais complet de la personne ; un occidental pourra être autorisé à utiliser son nom de famille complet, avec ou sans le prénom, celui-ci pouvant ou non être remplacé par une simple initiale.
 
Un Mitome in (認印) est un sceau ayant un caractère officiel encore amoindri, utilisé pour retirer des colis postaux par exemple, ou encore signer des notes internes dans une entreprise, ou pour toute autre activité quotidienne n'impliquant pas un réel problème de sécurité des transactions.
 
Le Gago in est utilisé par les artistes pratiquant un pour décorer et signer leurs œuvres. C'est là une tradition qui existe depuis plusieurs siècles. Ces signatures sont fréquemment des noms d'artiste ou des surnoms. Les décorations sont souvent de très courtes phrases ou des slogans choisis par l'artiste. Une très grande liberté existe au niveau de la , de la taille, du et du du gago in.

Voilà maintenant vous savez tout (ou presque) sur le Inkan ou Hanko.
  Source : wikipedia

A consulter également...

Esquisses de Vie


Traducteur


Tribune

  • Suzanne : Je me rends compte que je ne vois pas toujours où trouver tes nouvelles publications.
  • Christine : Je place la Tribune en haut de colonne pour que tu n'aies plus à chercher Suzanne. A très bientôt
  • Suzanne : Superbe présentation !Et j'aime la citation :-)
  • Christine : Merci Suzanne ! La bannière c'est le travail de ma graphiste préférée : Alice&Cetera
  • Sylviane : Coucou!Je t'invite à peut être découvrir une artiste que j'ai rencontré à Sanary dans le var. Il s'agit de Sylvie ADAOUST.es tu sensible comme moi à son style?
  • Christine : Merci Sylviane de me faire découvrir cette artiste dont j'ai visité la galerie avec beaucoup de plaisir. Qui plus est, je constate qu'elle utilise de splendides rouges, couleur que j'affectionne particulièrement . A bientôt Sylviane
  • Suzanne : Encore une superbe mise en page :-)
  • Christine : Je viens d'en changer le fond qui ne me convenait pas. C'est l'avantage de Mimbo, modulable à souhait. Merci de ton passage Suzanne
  • suzanne : Re-changement :-)
    Très réussi aussi :-)
  • Sylviane : Bonjour Christine,
    Tu n'as jamais songé à créer des cartes "mini tableau" (paysages, fleurs) pour envoyer des messages de sympathie à l'occasion d'anniversaires ou autres évènements?
    Bisous, Sylviane.

Réagir :
Nom
Adresse web

ACCES AU SITE

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Articles récents

Aucun article


 
 

Les articles les plus consultés en 2014

   


 

Des images et des Mots


A portée d'Arts