S'identifier - Contact

Nefertiti

L'amour de Kenofer

Par Christine • ACRYLIQUE • Mercredi 30/01/2013 • 5 commentaires  • Lu 2781 fois

Mots-clés : , , ,


 

sur carton

Premier essai à l'expressionnisme


 
J'avais très envie de peindre directement sur mon , sans préalable afin de parvenir à exprimer ce qu'il y a en moi de créatif et pour cela, en arriver au point d'être capable de "lâcher prise" ce qui, je l'affirme est un très difficile. Face à soi même, l'on mesure à cet instant, la fragilité redoutable du verbe "" et ses limites en tant qu'être humain. 

Souvent j'entends dire, autour de moi, que l'abstrait n'a pas de sens, qu'il n'est pas compris ou s'il en a, seul le peintre est en capacité de le comprendre. 

Dans un premier temps, une oeuvre abstraite s’aborde dans un esprit différent des oeuvres figuratives : elle est ouverte à NOTRE interprétation. Peut on vraiment parler de création, ou est-ce que l'on reproduit instinctivement des formes ou des signes qui composent notre univers et qui sont déjà dans nos gènes ? C'est une grande et difficile question. Mais ce qui certain, c'est qu'il s'agit là d'un à part entière qui oblige à s'extraire de ce que l'on connait de l' , excepté de la bien évidemment, pour aller chercher au de soi des émotions, une , sa charte et des couleurs. L'abstraction se révèle alors comme une grammaire de la et de la , dont il nous permet de redécouvrir la fraîcheur des signes. Mais nous rencontrons inévitablement de véritables intants de solitude et aussi de doute.

"l’abstraction laisse la possibilité de ne rien interpréter "
André Bernheim

"pour commencer, se laisser porter par l’émotion, ne pas s’efforcer de comprendre"
Antony Tapies
 
J'aime à dire :
" L' est moins le reflet de l' du monde que l'expression des sens qui s'y cachent " 
La et la n’ont pas de sens, elles n’ont que de l’usage…
Usant des couleurs et la densité de leurs huiles,
Je crée des cathédrales de lumières pigmentées ;
Les amenant à pincer la fibre des sens, je cherche la possibilité d’un écho,
Dont la résonnance se  manifeste par le frémissement de mon âme.
Quand la perception se précise, alors se révèle la cartographie,
Les contours du de la sensibilité, qui meublent  mes pensées. 
Réjane Woszczynski
 
« Expression est le contraire d’
L’expressionnisme est un inverse, de l’intérieur vers l’extérieur : c’est le qu’imprime sa sur l’

 

A consulter également...

Esquisses de Vie


Commentaires

Encore par suzanne le Mercredi 30/01/2013 à 10:21

une belle surprise ! :-)

De l'intérieur vers l'extérieur...
J'y retrouve le regard de ton portrait !


Re: Encore par Liloo le Mercredi 30/01/2013 à 19:26

Liloo  En la regardant, effectivement le regard a ce quelque chose de commun avec le mien. Et il est vrai, que lorsque je dessine, invariablement je reproduis cette forme d'oeil, et sans le vouloir ou du moins inconsciemment, cette expression dans les yeux... Amusant de le constater par ton regard interposé et j'adore quand tu dis "de l'intérieur vers l'extérieur". 
"Est-ce que l'on reproduit instinctivement des formes ou des signes qui composent notre univers et qui sont déjà dans nos gènes ?" disais je dans mes commentaires... Tu es une excellente psychologue Suzanne. Merci d'être également présente.

 


Re: Encore par suzanne le Mercredi 30/01/2013 à 19:44

L'œil et le cerveau, c'est toute une histoire liée au vécu de chacun.

Tu connais certainement cette "illusion" à ce sujet.
Et sans doute cela influence-t-il aussi la manière de créer, de produire et d'interpréter les créations.


Re: Encore par Liloo le Samedi 02/02/2013 à 15:26

Liloo  Je ne connaissais pas celui là mais je faisais découvrir sur le site, un exercice de conversion cognitive à mes débuts dans le dessin, qui ressemble au tien. En fait, plus je dessine et je peins, et plus je m'aperçois que l'observation doit être grande. Je ne regarde plus jamais une peinture ou même une photo sans y associer les ombres et les lumières, mon regard a changé, je vois mieux :-)))

Et pour en revenir à l'oeil et au cerveau, j'avais lu un ouvrage portant sur la psychogénéalogie appliquée de Paola DEL CASTILLO qui expliquait bien comme chaque individu s'inscrit dans une lignée et hérite des transmissions transgénérationnelles. Je vais le reprendre tiens !


Re: Encore par suzanne le Samedi 02/02/2013 à 18:01

Très intéressant aussi le lien que tu donnes ici et que j'avais sans doute déjà lu ici.

Pour les transmissions transgénérationnelles, je ne suis partante à 100% :-)



Traducteur


Tribune

  • Suzanne : Je me rends compte que je ne vois pas toujours où trouver tes nouvelles publications.
  • Christine : Je place la Tribune en haut de colonne pour que tu n'aies plus à chercher Suzanne. A très bientôt
  • Suzanne : Superbe présentation !Et j'aime la citation :-)
  • Christine : Merci Suzanne ! La bannière c'est le travail de ma graphiste préférée : Alice&Cetera
  • Sylviane : Coucou!Je t'invite à peut être découvrir une artiste que j'ai rencontré à Sanary dans le var. Il s'agit de Sylvie ADAOUST.es tu sensible comme moi à son style?
  • Christine : Merci Sylviane de me faire découvrir cette artiste dont j'ai visité la galerie avec beaucoup de plaisir. Qui plus est, je constate qu'elle utilise de splendides rouges, couleur que j'affectionne particulièrement . A bientôt Sylviane
  • Suzanne : Encore une superbe mise en page :-)
  • Christine : Je viens d'en changer le fond qui ne me convenait pas. C'est l'avantage de Mimbo, modulable à souhait. Merci de ton passage Suzanne
  • suzanne : Re-changement :-)
    Très réussi aussi :-)
  • Sylviane : Bonjour Christine,
    Tu n'as jamais songé à créer des cartes "mini tableau" (paysages, fleurs) pour envoyer des messages de sympathie à l'occasion d'anniversaires ou autres évènements?
    Bisous, Sylviane.

Réagir :
Nom
Adresse web

ACCES AU SITE

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Articles récents

Aucun article


 
 

Les articles les plus consultés en 2014

   


 

Des images et des Mots


A portée d'Arts