S'identifier - S'inscrire - Contact

Dessiner grâce au cerveau droit - Principes

Betty Edwards

Par Christine • GRAPHITE FUSAIN & ENCRE • Mardi 29/12/2009 • 0 commentaires  • Lu 5227 fois

Mots-clés : ,


Découverte très récente et apprentissage du et de la peinture au fil de l'eau pour l'autodidacte que je suis.
Difficile de résumer et pourtant... 

A la base, j'étais à la recherche d'ouvrages qui me permettraient de développer mon intuition. Je découvrais alors le livre de Betty Edwards "Dessiner grâce au cerveau droit". Tout un poème me direz-vous ! Et pourtant ce fut un vrai déclic, une révélation. 

Et Betty Edwards de nous expliquer que personne n'est nul en , que ce n'est pas un don à une élite et de nous apprendre à comprendre ce qui se déroule dans notre tête. 
Sa méthode s'appuie ainsi sur la théorie du fonctionnement des deux hémisphères du cerveau. 
  • Le cerveau gauche qui, je cite, "encourage une translation mentale à partir d'un mode de pensée verbal et logique". En clair, le côté cartésien, la logique, la raison...
     
  • Et le cerveau droit qui fonctionne en mode global et intuitif. Soit, la perception, la pensée intuitive et créative... 
Ainsi l'originalité des que nous propose Betty Edwards, nous permet d'établir un contact direct avec l'objet observé en déjouant les pièges des représentations mentales préprogrammées et qui, inconsciemment s'interposent entre l'objet et notre regard. 
 
"Quand on aborde le avec le cerveau droit, on ne nomme plus les choses. Comme, par exemple, si je dessine ma main, je ne pense pas à "une main" mais plutôt à rendre ce que je vois. C'est une distanciation par rapport à l'objet sous . Les mains sont l'une des choses les plus difficiles à rendre pour l'artiste, il y a souvent un certain blocage quand on dit: "je vais dessiner une main" et ce, pour plusieurs raisons.
L'une de ces raisons est que la logique intervient souvent pour bloquer la perception. La raison se lève pour dire: une main doit être comme ceci, et non comme celà, etc., ce qui cause un court-circuit dans l'exécution, puisque la perception est brimée par la dictature . Alors, quand on l'aborde avec le cerveau droit, on oublie qu'on dessine une main.
On dessine d'abord les contours ainsi: le crayon sur le papier doit suivre l'oeil qui se promène sur les contours de l'objet. C'est une soumission de la main à l'oeil (à la perception) et non à la logique (raison). C'est la perception qui guide la main et non plus la raison. Cet entraînement du avec le cerveau droit permet ensuite l'harmonie entre la perception et la raison et donne un style vraiment personnel et particulier à l'artiste qui l'a pratiquée." 

www.bozarts.org/pages/cerdroit.htm
 
"La compétence globale pour dessiner quelque chose que l’on voit (une personne, un objet ou un paysage) exige seulement cinq compétences de base entièrement basées sur la perception et non une quelconque capacité à dessiner : - la perception des bords. - la perception des espaces - la perception des rapports - la perception des lumières et des ombres - la perception du tout." ~ Betty Edward
 
Les résultats furent rapides et probants contre toute attente et au regard de mes à priori quant à ma capacité à dessiner. Enfin pour résumer tout ceci, je dirais que l'apprentissage du commence surtout par l'apprentissage de l'observation et par la mise en veille de notre esprit, par trop cartésien. 


Enfin dernier ouvrage que je vous recommande Les Clés du de Bert Dodson qui passe en revue les aspects essentiels de l'apprentissage du sans s'apesantir sur la théorie ou sur la technique mais qui privilégie les , avec cerise sur le gâteau, une auto évaluation en fin de chaque chapitre.

Voilà, j'espère vous donner l'envie de vous y essayer également.


 

 

 

A consulter également...

Esquisses de Vie


Traducteur


Tribune

  • Christine : Coucou Lyaambre ! C'est un beau compliment que tu me fais là. Montrer son travail fait partie de l'acte de peindre pour devenir ensuite la production des spectateurs. Plein des bisous... Et à très bientôt
  • Suzanne : Quelle belle présentation !!! J'adorrre !!!
  • Christine : Très Girly, j'aime aussi... Et encore une fois, sans nous être concertées, je place un bannière de fleurs à l'identique de ta photographie. Amusant ! Bonne nuit Suzanne, je file me dodoter...
  • Suzanne : Envie de changements, ces derniers temps ... sans doute à cause du temps :-)
  • Christine : Oui comme tu peux le constater. Avant j'y passais la journée, maintenant c'est d'une facilité déconcertante... Belle journée à toi Suzanne
  • Suzanne : Je me rends compte que je ne vois pas toujours où trouver tes nouvelles publications.
  • Christine : Je place la Tribune en haut de colonne pour que tu n'aies plus à chercher Suzanne. A très bientôt
  • Suzanne : Superbe présentation !Et j'aime la citation :-)
  • Christine : Merci Suzanne ! La bannière c'est le travail de ma graphiste préférée : Alice&Cetera
  • Sylviane : Coucou!
    Je t'invite à peut être découvrir une artiste que j'ai rencontré à Sanary dans le var. Il s'agit de Sylvie ADAOUST.
    es tu sensible comme moi à son style?

Réagir :
Nom
Adresse web

ACCES AU SITE

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

COMPTEUR


Articles récents


 

Les articles les plus consultés en 2013

   


 

Des images et des Mots


A portée d'Arts